Cartier et Lelarge logo
  • compétences et connaissances
  • confiance et fidélité
  • rigueur et qualité
  • excellence et professionnalisme
  • souplesse et discipline
Parole de stagiaire : Charlotte Doane

When I found out that I would get to do a translation internship at Cartier et Lelarge as part of my master’s degree at Concordia University, I had no idea that massive global events were just around the corner and could never have predicted how they would affect my work experience. But although my internship was different than I had expected in many ways, it was every bit as positive as I had hoped.

Parole de stagiaire : Daphné Crête

Comme j’en suis à ma dernière année de baccalauréat spécialisé en traduction (option Coop) à Concordia, mon expérience chez Cartier et Lelarge constitue mon troisième et dernier stage. Au fil de mes études, j’ai eu la chance de faire des stages très variés — un au gouvernement, un en entreprise privée et celui-ci en cabinet de traduction.

Parole de stagiaire : Laurence Marion-Pariseau

Mon stage chez Cartier et Lelarge est le troisième et dernier stage de mon baccalauréat spécialisé en traduction, orientation coopérative. J’ai effectué mes deux premiers stages au même endroit et de façon continue, alors celui que je fais en ce moment n’est que ma deuxième expérience en milieu professionnel.

Traduction : La profession à l’ère de la traduction automatique

Avec l’essor fulgurant de la traduction automatique ces dernières années, de nombreux médias ont annoncé « la mort du traducteur ». Si les nouveaux moteurs ont progressé en qualité et en efficacité en un temps record, ils sont encore loin d’égaler l’humain et son esprit critique.

Les progrès fulgurants de la traduction automatique

Ces trois dernières années, la traduction automatique a connu plus de progrès que depuis sa création dans les années 50. Facebook, YouTube, ou encore Google Chrome proposent maintenant aux internautes de traduire certains contenus dans leur langue, quand ils ne le font pas automatiquement.

Du bon usage de la traduction automatique

Depuis l’époque où Google Translate nous proposait des traductions très approximatives, voire comiques, la TA s’impose progressivement au monde de la traduction et de la communication. Bien qu’elle comporte un certain nombre d’avantages indéniables, principalement axés sur la productivité et l’efficacité, elle n’est pas sans risques et force est de constater qu’elle ne peut pas encore remplacer les traducteurs humains.

Les expressions imagées

Les expressions figées comportent leur lot d’images, qui ne sont pas nécessairement les mêmes dans les deux langues officielles du Canada.

L’encadrement des stagiaires à distance

Fidèle à sa mission d’être un partenaire de la relève, Cartier et Lelarge accueille trois stagiaires cet été. Or, en raison du confinement, leur encadrement se fait forcément à distance, ce qui soulève des difficultés particulières, car nous devons assurer une formation de qualité et faire en sorte que l’expérience soit enrichissante.

Place à l’ennui

« L’ennui naquît un jour de l’uniformité », comme l’a dit Houdard de La Motte, un historien du XVIIe siècle aujourd’hui tombé dans les oubliettes, qui décrit pourtant étonnamment bien notre quotidien en cette ère de confinement.

Contamination linguistique

Le jeu des cinq erreurs : Craignant contracter le COVID-19 quand je sors marcher le chien, j’assume que tous les passants sont potentiellement porteurs du virus même s’ils n’ont pas officiellement testé positif. Pour éviter de me faire diagnostiquer avec le coronavirus un jour, je pratique la distanciation sociale.

Cartier et Lelarge, fier partenaire de la relève!

Malgré les incertitudes entourant la crise actuelle, Cartier et Lelarge demeure fidèle à son rôle de fier partenaire de la relève et accueille trois stagiaires cet été : Charlotte Doane (Université Concordia), Daphné Crête (Université Concordia) et Laurence Marion-Pariseau (Université de Montréal). Nous leur souhaitons un bon stage… à distance!

Tendance : la confine cuisine

En ces temps de confinement, la cuisine n’est plus un simple passe-temps, mais une nécessité, matin, midi et soir. Alors que bon nombre de gens avaient l’habitude de manger plus de la moitié de leurs repas au restaurant il y a quelques mois, nous devons maintenant nous résoudre à passer plus de temps aux fourneaux.

Traduction et désinformation scientifique

Le dernier numéro du magazine Circuit de l’OTTIAQ vient de paraître, et notre collègue Isabelle Lafrenière y signe un article sur la traduction et la désinformation scientifique. Rédigé avant que l’actuelle pandémie frappe le Québec, cet article ne pourrait mieux tomber dans un contexte où la désinformation et les théories du complot pullulent.

Le quotidien au temps du confinement

Après plusieurs semaines de confinement, le quotidien se répète invariablement et ressemble à Un jour sans fin. La pandémie de COVID-19 a forcé la plupart des gens à s’adapter à la situation, en transformant leur salon en lieu de travail et leur cuisine en salle de classe.

Lexique sur la COVID-19

Le Bureau de la traduction a mis en ligne un lexique sur la pandémie de COVID-19, dont les termes relèvent des domaines de la médecine, mais aussi de la politique, de l’économie et de la sociologie, afin d’aider les traducteurs à utiliser un vocabulaire clair et uniforme et à travailler efficacement.

Vous avez besoin d’une soumission ou d’une offre de services?
Communiquez avec nous.

Cartier et Lelarge building