Cartier et Lelarge logo
  • compétences et connaissances
  • confiance et fidélité
  • rigueur et qualité
  • excellence et professionnalisme
  • souplesse et discipline
Montreal Moments: Part 2

In a series of snapshots, Charlotte Doane reflects on the everyday ways that languages meet in Montreal. In this article: a lost cat poster and a Polish deli in the Mile End.

Montreal Moments: Part 1

In a series of snapshots, Charlotte Doane reflects on the everyday ways that languages meet in Montreal. In this article: a sign in Chinatown and a conversation on the number 24 bus.

Maintenir le contact à distance

Après des mois de confinement, de déconfinement, puis de reconfinement, les Québécois ne sont pas près de réintégrer pleinement leurs lieux de travail. Le télétravail est devenu la nouvelle norme et les employés se sont habitués à interagir en ligne.

Emprunts phonétiques

Dans un sombre coqueron, une vieille dame en jaquette échappe ses pinottes dans le signe alors que le Bonhomme Sept Heures lui propose une place dans sa cédule pour opérer ses oignons moyennant une généreuse rétribution. Se laissera-t-elle enfirouaper?

Vacances chez les Bleuets

Pour nos vacances annuelles, ma copine et moi avons décidé de faire un road-trip et de partir à la découverte d’une région du Québec que nous n’avions pas encore visitée : le Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Un été dans le Bas-du-Fleuve

C’est la première fois que je passe tout un été dans le Bas-Saint-Laurent et j’avoue être contente que les circonstances m’y aient incitée. J’étais censée faire des voyages cette année, mais j’ai profité pleinement, tout en travaillant à la maison, de tous les moments dans cette belle région.

Beautiful British Columbia

I grew up in Victoria, B.C. One of the most beautiful places on earth. This summer, despite the pandemic, I flew to Victoria with my husband and two-year-old son to visit my parents. After three intense months of lockdown, we needed a break.

Félicitations à nos collègues, Anouk et Ève, pour l’obtention de leur titre de traductrices agréées!

Diplômée de l’Université de Montréal, Anouk s’est réorientée vers la traduction après une carrière de 14 ans chez Xerox, où elle a occupé différents postes. Diplômée de l’Université Concordia, Ève s’est jointe à Cartier et Lelarge comme stagiaire dans le cadre de son baccalauréat spécialisé en traduction.

Parole de stagiaire : Charlotte Doane

Lorsque j’ai appris que je ferais un stage de traduction chez Cartier et Lelarge, je n’avais aucune idée que de graves événements mondiaux se profilaient à l’horizon. Mais mon expérience a été tout aussi positive que ce que j’avais espéré.

Parole de stagiaire : Daphné Crête

Comme j’en suis à ma dernière année de baccalauréat spécialisé en traduction (option Coop) à Concordia, mon expérience chez Cartier et Lelarge constitue mon troisième et dernier stage. Au fil de mes études, j’ai eu la chance de faire des stages très variés — un au gouvernement, un en entreprise privée et celui-ci en cabinet de traduction.

Parole de stagiaire : Laurence Marion-Pariseau

Mon stage chez Cartier et Lelarge est le troisième et dernier stage de mon baccalauréat spécialisé en traduction, orientation coopérative. J’ai effectué mes deux premiers stages au même endroit et de façon continue, alors celui que je fais en ce moment n’est que ma deuxième expérience en milieu professionnel.

Traduction : La profession à l’ère de la traduction automatique

Avec l’essor fulgurant de la traduction automatique ces dernières années, de nombreux médias ont annoncé « la mort du traducteur ». Si les nouveaux moteurs ont progressé en qualité et en efficacité en un temps record, ils sont encore loin d’égaler l’humain et son esprit critique.

Les progrès fulgurants de la traduction automatique

Ces trois dernières années, la traduction automatique a connu plus de progrès que depuis sa création dans les années 50. Facebook, YouTube, ou encore Google Chrome proposent maintenant aux internautes de traduire certains contenus dans leur langue, quand ils ne le font pas automatiquement.

Du bon usage de la traduction automatique

Depuis l’époque où Google Translate nous proposait des traductions très approximatives, voire comiques, la TA s’impose progressivement au monde de la traduction et de la communication. Bien qu’elle comporte un certain nombre d’avantages indéniables, principalement axés sur la productivité et l’efficacité, elle n’est pas sans risques et force est de constater qu’elle ne peut pas encore remplacer les traducteurs humains.

Les expressions imagées

Les expressions figées comportent leur lot d’images, qui ne sont pas nécessairement les mêmes dans les deux langues officielles du Canada.

Vous avez besoin d’une soumission ou d’une offre de services?
Communiquez avec nous.

Cartier et Lelarge building